Pour commencer ce blog, quoi de mieux que de vous raconter comment j'ai débuté dans le monde de l'immobilier. Sans remonter trop loin dans le temps, tout se passe en 2004 lorsque j'obtiens ma maîtrise en management et développement de patrimoine immobilier, que j'avais fait en alternance. Etant satisfait de mon travail, l'entreprise dans laquelle j'étais me propose alors un CDI, que j'ai refusé. J'ai d'ailleurs été beaucoup critiqué par mon entourage par rapport à mon choix mais j'avais mes raisons et c'est une décision que j'assume complètement jusqu'à aujourd'hui. Je vous expliquerai probablement tout ça dans un prochain billet !

Pour revenir à notre histoire, je me lance alors dans l'élaboration d'un curriculum vitae, que je tâche de faire avec soin, et à la rédaction d'une lettre de motivation qui intéresserait réellement les recruteurs. Dis comme ça, ça semble facile mais nous le savons tous, c'est plus compliqué qu'il n'y paraît. En effet, j'ai mis une bonne semaine avant de tout finir. Entre les relectures, les corrections, les changements, les demandes d'avis, les retours et tout ça, le temps passe très vite.

Au final, le plus important est que j'en étais satisfait !

A présent, il était temps de postuler. Je dépose alors mon CV et ma lettre de recommandation directement auprès des agences immobilières et de gestion de patrimoine. Un jour se passe, deux, trois, quatre, huit, quinze... toujours aucune nouvelle. Moi qui pensais avoir tout bien fait, je commençais à perdre un peu espoir. Mais il n'était pas question de baisser les bras ! Je relance alors chacune des agences auprès desquelles j'ai postulé et on me donne des réponses bateaux telles que : "Nous sommes au regret de vous informer qu’actuellement aucun poste susceptible de correspondre à vos souhaits n’est disponible dans notre société. Mais nous ne manquerons pas de vous recontacter si un poste correspondant à votre profil vient à se libérer".

Comment vous dire que là, j'étais au fond du trou. Je décide alors de me prendre un peu de temps pour digérer. Comme on dit, il faut parfois tomber pour mieux se relever. Là, je change de stratégie et de faire appel à mon réseau : anciens étudiants, professeurs, collègues, etc... Et cela a fonctionné ! Deux mois plus tard, je suis embauché dans une petite agence de gestion locative en tant que gestionnaire technique.

En conclusion, il y a 3 choses à retenir de cette histoire :

  1. La recherche d'emploi n'est pas toujours une tâche facile
  2. Il ne faut jamais baisser les bras
  3. Le réseau est un atout puissant qu'il ne faut pas négliger

Pour connaître l'histoire plus en détails, je vous invite à consulter le billet que j'ai rédigé sur mon site : https://leschroniquesdegeorges.fr/mon-premier-job-2405